Pour des raisons de sécurité ou de confort, il est très important de procéder au diagnostic structurel d’un immeuble. Il existe un grand nombre de circonstances pouvant indiquer qu’il est temps de réaliser cette opération. À cet effet, découvrez quelques situations qui peuvent pousser à entreprendre un diagnostic structure.

Une maintenance d’ouvrage 

En toute logique, tous les bâtiments peuvent se détériorer avec le temps. Aussi, si un immeuble a été érigé dans une zone hostile, il sera certainement la cible de charges et de forces variées. Dans ce contexte, la loi oblige les propriétaires à entretenir et maintenir régulièrement leurs constructions. Ainsi, une fois que l’ouvrage est achevé, un calendrier de maintenance est établi.

La maintenance de l’immeuble implique donc de réaliser un diagnostic structure selon les échéances du calendrier de maintenance. Ici, le diagnostic permet d’identifier les éventuels déséquilibres structurels et de supprimer les risques d’incidents (effondrement par exemple).

Un changement de destination 

Un changement directionnel peut aussi nécessiter l’établissement d’un diagnostic structurel. Le fait de changer la direction d’une construction pourrait engendrer sur cette dernière de nouvelles charges à des endroits spécifiques de sa structure. Penser à diagnostiquer celle-ci garantira ou non si la capacité portante des zones touchées est suffisante pour supporter ces modifications. En gros, un diagnostic structure représente une base certaine pour la formulation de conseils de renforcement vis-à-vis des prochains usages de l’immeuble. 

Un projet de réhabilitation 

Au cours de la vie d’un édifice, celui-ci peut être amené à subir une réhabilitation. Un tel projet nécessite la mise en œuvre de plusieurs précautions destinées à garantir sa sécurité. Cela passe notamment par l’établissement d’un diagnostic structure bâtiment. Ce dernier sera consulté pour avoir une idée fixe de la santé de l’ouvrage.

Bien évidemment, un bâtiment vétuste peut être atteint de sévères désordres structurels (fissures de la dalle ou des murs) à résorber.

Toujours dans le cas d’une réhabilitation, le diagnostic structure permet d’être certain que la structure actuelle peut supporter les travaux prévus. Dans le même sens, si une extension ou une surélévation doit être ajoutée à l’édifice, un diagnostic structurel est requis avant tout travail. De ce côté, le diagnostic analyse la faisabilité du projet d’extension ou de surélévation.

Lorsqu’il est réalisable, les spécialistes prodiguent des conseils pour le rendre optimal.